Skip to content
Tags

Certaines n’avaient jamais vu la mer de Julie Otsuka

9 janvier 2013

Prix femina étranger 2012

 

 

Ce roman m’a permis de renouer avec la lecture. Trois ou quatre livres que je commençais sans les finir… Je lisais cent pages, un peu plus, un peu moins, et puis, gagnée par l’ennui, je refermais le livre, définitivement ! Avec un sentiment d’insatisfaction grandissant !

Ce roman ne m’a pas ennuyée, non, non… mais il ne m’a pas emballée non plus…

Le sujet abordé m’a beaucoup intéressée: ces femmes japonaises qui sont parties aux Etats-Unis au début du XXème siècle pour y épouser un homme (japonais) qu’elles n’ont pas choisi (seulement vu en photo, et on sait combien les photos sont trompeuses…) mais qui leur permettait de quitter un pays qui ne leur offrait aucun avenir heureux. On les suit sur le bateau, on comprend leurs déceptions quand elles ont découvert la tête et la réelle situation sociale de l’heureux élu, on les accompagne aux côtés de leur mari, dans leur pénible travail, quand elles mettent leur enfant au monde, et puis, au moment de la seconde guerre mondiale, lorsque les japonais subissent le mépris, la méfiance, la défiance, des « blancs ». Une page de l’histoire peu connue qui m’a maintenue en haleine durant les 139 pages du livre.

En revanche, le style et la structure du récit m’ont très rapidement fatiguée… J’ai, tout d’abord, trouvé ça original et séduisant, mais pas sur la longueur… Le « nous » choral et l’énumération ont des avantages et des inconvénients.

L’avantage principal : l’auteur ne s’attache pas à une seule histoire, ainsi, on prend la mesure de tout ce que ces femmes ont pu vivre, ce n’est pas restrictif et d’un point de vue historique, c’est passionnant.

L’inconvénient : on se lasse de l’énumération, on aimerait parfois entrer davantage dans la vie de l’une ou l’autre, on aimerait creuser… aller plus en profondeur, ne pas rester à la surface des choses… on aimerait être touchée par leur situation…

 

Voilà donc un avis mitigé…

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :