Skip to content
Tags

Reflets dans un oeil d’homme de Nancy Huston

21 août 2012

reflets oeil hommeLémeac, 2012

 

 

 

 

 

 

 

Dans cet essai, Nancy Huston démontre que la femme occidentale n’est pas si libre qu’elle en a l’air ou que la société voudrait le faire croire. N’est-elle pas dépendante du regard de l’homme ? L’image a pris une telle place dans notre société occidentale, qu’elle a modifié notre manière de vivre.

 

« Aucune société humaine, sans doute, ne s’est trouvé empêtrée dans une contradiction aussi inextricable que la nôtre, qui nie tranquillement la différence des sexes tout en l’exacerbant follement à travers les industries de la beauté et de la pornographie.

Nous montrons du doigt les femmes qui se couvrent les cheveux ; nous, on préfère se bander les yeux. »

J’ai adhéré ou pas aux propos de l’auteure, mais globalement, cet essai m’a bien intéressée. D’après Nancy Huston, l’égalité des sexes n’existe pas. Et les différences ne seraient pas seulement socialement construites mais aussi biologiques, relevant de la nature des genres.

Evoquant les écrits de Nelly Arcan, Anaïs Nin, et d’autres auteurs, les témoignages d’amis artistes, les vies de Marilyn Monroe ou Jean Seberg, sans oublier sa propre expérience, Nancy Huston nous propose une vision assez pessimiste des relations entre les hommes et les femmes dans notre société. La femme ne serait qu’objet et l’homme sujet. La séduction ne serait plus liée à la perpétuation de l’espèce mais au désir de liberté de la femme, qui, pour plaire à l’homme, irait même jusqu’à se débarrasser rapidement de son corps et de son statut de mère (exemple : Rachida Dati)… Cependant, la femme est dépendante du regard de l’autre, de l’homme bien sûr, mais aussi des autres femmes.

Nancy Huston n’évite malheureusement pas certains clichés, certaines affirmations m’ont même parfois choquée mais dans l’ensemble, elle nous propose un essai, certes dérangeant, mais plutôt intéressant.

On ne trouve aucune réponse dans ce livre, par contre, il suscite encore plus d’interrogations. N’est-ce pas le rôle de l’essai ? Nous amener à réfléchir toujours davantage. En ce sens, ce livre est plutôt réussi.

 

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :