Skip to content

Close-up de Michel Quint

6 février 2012

close-upOctobre 2011, éditions La Branche

 

J’ai acheté ce roman suite aux articles élogieux de Noann, Clara, Yv. Et pourtant je ne lis pas beaucoup de polars.

 

Je ne sais pas comment le dire, mais je ne suis pas entrée du tout dans ce roman. Et qu’est-ce qui m’en a empêchée ? Là est la question !

En fait, je crois que c’est le style. Bah oui ! On peut s’en étonner. Michel Quint a un style hors norme, tout en phrases longues, séparées de virgules, pas vraiment structurées, audacieuses, c’est sûr, mais déstabilisantes et qui m’ont rebutée d’emblée. Non, pas d’emblée, parce que j’ai beaucoup aimé les premières pages, mais un peu plus loin lorsque l’histoire se met en route. Michel Quint alterne le langage familier avec des tournures plus littéraires, et ceci parfois dans la même phrase, il mélange allégrement dialogue et narration… Ca donne un ton, certes, très vivant mais qui m’a vite fatiguée.

Impossible de passer la porte, je suis restée sur le seuil à observer ces personnages atypiques vivre une histoire qui ne m’a pas emballée non plus. Mais que s’est-il donc passé ? Est-ce parce que j’ai lu ce roman après Le sillon de l’oubli ? Est-ce parce que je suis résolument classique ? Est-ce parce que je l’ai lu alors que j’étais malade, affaiblie, des neurones en moins et moins concentrée que d’habitude ?

Que l’histoire ne m’ait pas passionnée, c’est assez normal, ce n’est pas du tout le genre de littérature que j’aime. Un homme victime d’une tentative de meurtre, qui doit se cacher pour échapper à ses poursuivants… Oui, bof, pas beaucoup d’actions malgré des personnages séduisants, très marqués, intéressants. Oh et puis je n’ai pas non plus aimé que ça finisse ainsi. L’amourette était la cerise sur le gâteau, ça a fini de m’achever.

Je suis déçue et je m’en veux. Je m’en veux de ne pas avoir apprécié. J’aurais dû être sensible au style de l’auteur… alors que je m’y suis perdue. Je dois être une des rares personnes à ne pas avoir été sensible à cette écriture.

 

 

Ce n’était pas un livre pour moi…

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :