Skip to content

Vent printanier de Hubert Haddad

20 décembre 2011

 

Voilà un petit livre (62 pages) qui regorge de belles phrases, de mots justes qui s’assemblent pour créer chez le lecteur des images fortes. C’est beau et c’est douloureux.

« Vent printanier » est le nom de code de la rafle du Vel’ d’hiv’ des 16 et 17 juillet 1942.

Les quatre nouvelles de ce livre mettent en scène des enfants qui ont subi la cruauté des hommes ou qui ont eu la chance, au détour d’un chemin, de rencontrer un être humain plein de mansuétude.

Dans ces textes, l’auteur fait un parallèle entre ce qui est arrivé aux Juifs et aux tziganes durant la seconde guerre mondiale et ce qui arrive aujourd’hui à ces mêmes tziganes. Il le fait avec le talent de celui qui sait conter des histoires.

« Un feu éteint entre quatre pierres, des chaussettes accrochées à un fil, un bidon d’eau, des baguettes de pain détrempées… L’expulsion avait dû être expéditive. C’était presque toujours ainsi : les autorités locales chassaient les descendants des martyrs pour honorer ceux-ci en paix. »

Paradoxe cruel !

J’ai beaucoup aimé sa façon de mêler les époques, pour bien montrer que ce qui était vrai hier, l’est, malheureusement, toujours aujourd’hui.

J’ai lu chaque nouvelle deux à trois fois, pour bien m’en imprégner, pour les déguster, pour mieux les apprécier.

 

Un petit livre rempli d’humanité. A lire absolument.

« Ce qui mûrit le mieux au monde, ce sont les rencontres. »

Je viens de rencontrer une belle plume !

 

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :