Skip to content

Le premier été d’Anne Percin

1 décembre 2011

Éditions du Rouergue

2011

 

 

 

 

Ce livre est un petit bijou.

Il commence très lentement, « c’est pour ça que j’en rajoute un peu, que je brode, que je prends mon temps. », on se dit qu’on lit un roman dans lequel il ne se passera pas grand-chose, et ce n’est pas grave parce qu’il est agréable à lire, parce qu’on se sent emmené tout en douceur vers une issue qu’on ne soupçonne même pas.

Ce livre commence comme une caresse et finit comme une claque.

L’histoire est terrible, tragique mais elle est racontée avec une telle pudeur qu’on ne prend vraiment conscience du malaise qu’elle suscite qu’une fois le livre refermé, lorsque les images nous submergent, nous envahissent.

Une narration intelligente : la narratrice s’adresse à sa sœur. Elles se retrouvent toutes les deux à vider la maison de leurs grand-parents décédés, prétexte pour revenir sur ce fameux été passé dans ce lieu. L’auteur nous fait entrer à pas feutrés dans son univers, on ne comprend pas tout ce qui est suggéré dès le début du livre, mais l’histoire se construit peu à peu… J’ai trouvé ça très agréable d’être ballottée dans les bras de cette narratrice sans savoir où elle m’emmenait.

Des coquelicots sèment tout au long du livre des indices.  « Des coquelicots poussent dans les ornières, derrière la croix » dès la seconde page, coquelicots qui reviennent à des moments importants, qui jouent même un rôle dans l’histoire.

 

C’est une histoire à la fois cruelle, terriblement cruelle qui montre à quel point l’être humain peut être inhumain avec ses semblables, dès lors qu’ils sont différents. Mais c’est aussi l’histoire d’une innocence. A 16 ans, mesure-t-on toute la gravité de nos actes ?

 

Je suis contente, j’ai découvert une nouvelle romancière !

 

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :