Skip to content

Les trois lumières de Claire Keegan

12 juillet 2011

Sabine Wespieser, 2011

 

Un petit livre tout doux pour décrire des vies très dures.

La qualité de ce livre réside dans son écriture. Tout est suggéré, on est dans le non-dit, dans le silence, les gestes et les attentions remplacent les mots. On devine un secret, on s’émeut avec les personnages, on les suit avec tendresse et compassion.

« Tu n’es pas toujours obligée de dire quelque chose, reprend-il. Pense que la parole n’est une nécessité en aucune circonstance. Nombre de gens ont beaucoup perdu pour la seule raison qu’ils ont manqué une belle occasion de se taire. »

Pas la peine de raconter l’histoire, tous les blogs l’ont déjà fait.

Pourquoi lire ce livre ? Pour découvrir cet auteur qui sème tout au long de son texte des indices sur le mal-être de ses personnages sans jamais les expliciter.

« Ces vieux matelas, dit-elle, ils suintent. Ils n’arrêtent pas de suinter. Où avais-je la tête de t’installer sur celui-ci ? »

J’adore ces romans dans lesquels le lecteur a l’impression de participer à la construction de l’histoire, en repérant tous les petits détails qui amèneront des réponses à ses questions.

« – Demain, c’est dimanche, et il lui faut quelque chose de mieux pour la messe, répond-il. Je refuse qu’elle y aille habillée comme la semaine dernière.

–         N’est-elle pas propre et nette ?

–         Tu sais de quoi je parle, Edna. Il soupire. »…

Et suit un passage qui décrit à merveille les gestes de la femme, ces gestes qui trahissent son désarroi…

 

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :