Skip to content

Une parfaite chambre de malade, suivie de la désagrégation du papillon de Yoko Ogawa

18 mai 2011

 

Ces deux nouvelles qui ont pour thème commun « le passage de la vie à l’absence » sont de véritables petits bijoux d’intelligence et de finesse.

Dans la première nouvelle, la narratrice accompagne son frère dans son chemin vers la mort. Elle passe toutes ses journées auprès de lui :

 

« Si mon frère n’était pas tombé malade, je n’aurais sans doute jamais su comment l’aimer. Notre relation était toute entière dépendante de ce simple « frère cadet ». J’ai eu l’impression de le rencontrer véritablement à partir du moment où il est entré pour la première fois dans sa chambre d’hôpital. »

Ce texte est d’une grande subtilité. On entre dans l’intimité profonde d’une jeune femme avec tact et on partage avec elle ses pensées les plus personnelles. Cette nouvelle est d’une puissance incroyable. Une chambre parfaitement propre pour un corps qui s’oublie et qui tend vers la pureté, vidé de sa substance organique.

Dans la seconde nouvelle, une jeune femme vient d’emmener sa grand-mère, avec qui elle vivait, dans une institution spécialisée. La vieille femme oubliait, s’absentait de la réalité mais sa véritable absence de la maison ne sera que plus difficile à vivre. Qu’est-ce que la réalité ? Qui est atteint de folie ? Où commence-t-elle ? Où est la normalité ?

« J’avais l’impression que son regard passait à travers moi pour chercher à retrouver le passé. »

 

Yoko Ogawa a un véritable talent pour entrer dans les tréfonds de l’âme de ses personnages.

Il faut lire ces deux textes, ils sont tout ce que j’aime en littérature : profondeur, subtilité, intelligence et tout ça enveloppé dans un style parfait d’une douceur incroyable.

Maintenant, il ne me reste plus qu’à lire tous les textes de Yoko Ogawa et je remercie encore les blogs qui m’en ont parlé avec tant de charme.

 

 

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :