Skip to content

Trois femmes puissantes de Marie NDiaye

7 décembre 2009

Gallimard 2009

Il est difficile pour moi d’émettre un avis sur ce roman.
Trois récits, trois femmes, trois manières de faire face à l’adversité.
Le premier récit m’a emballée, j’ai été touchée par le style de l’auteure, magnifique, de longues phrases qui vont au fond des choses, au fond de la pensée des personnages, de leurs actes. C’est l’histoire d’une avocate qui revient en Afrique à la demande de son père pour tenter d’aider son frère, emprisonné pour un crime qu’il n’a peut-être pas commis. Elle va relever le défi, pleine d’une force tranquille, malgré l’attitude insupportable de son père, malgré ses doutes sur sa vie personnelle…
Le second récit m’a déçu, terriblement. Centré sur le mari de Fanta, un homme lamentable à qui il n’arrive que des déboires grotesques. On n’y croit pas, on a hâte que ça finisse et malheureusement, c’est le récit le plus long…
Le troisième récit, c’est celui de Khady Demba, une jeune veuve sans enfants, qui est chassée de chez sa belle-famille et qui va tenter de rejoindre l’Europe. Cette histoire est tragique et émouvante. Le personnage est fragile, et en même temps presque indestructible… elle renaît si souvent des situations les plus noires, les plus terribles. Et finalement elle existera encore au travers de l’homme qui l’aura accompagnée un bout de chemin :

« Et quand, à certaines heures ensoleillées, il levait son visage, l’offrait à la chaleur, il n’était pas rare qu’un demi-jour tombât soudain inexplicable, et alors il parlait à la fille et doucement lui racontait ce qu’il advenait de lui, il lui rendait grâce, un oiseau disparaissait au loin. »

Ai-je apprécié ce livre ? Je ne sais pas, je reste partagée entre plusieurs sentiments. Les histoires ne se croisent pas vraiment, on entend parler de Fanta dans le dernier récit. Khady Demba est le nom de la jeune fille qui garde les enfants dans le premier récit et pourtant, on ne sait pas vraiment si c’est le même personnage ou pas…
J’aurais aimé davantage de liens entre les trois histoires, je crois.
Et puis j’ai été exaspérée par le second récit dont j’avais très envie de sortir…

 

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :